©photo : Thomas Bobet

LE PETIT MAG DE L'ARBRE / N°14

C IS FOR NOIR


COMME UN GROS NUAGE NOIR, INTENSE ET EXCITANT, CE DUO FUSIONNEL VIENDRA PLANER AU DESSUS DE L'ARBRE. .

 

C is for Noir, ce n’est pas banal comme nom et on a beau chercher, on ne voit pas d’explication ! Pouvez-vous nous éclairer ?

C is for Noir en français ça donnerait « C comme Noir ». Normalement on dit « N comme Noir » car on prend la lettre N pour le mot Noir, comme on dirait « A comme Abricot » etc. Sauf qu’ici on a juste gardé le mot Noir, et on lui a donné le C de Chloé. C is for Noir

 

Comment a débuté ce projet ?

 Il n’y a pas vraiment de date officielle de début, mais on a commencé à s’échanger des idées quand Chloé habitait en Angleterre en 2014 on s’envoyait des petits bouts de musique et on a fait pas mal de chansons comme ça. Quand elle est revenue en France on a commencé à travailler le live et on a fait notre première date en janvier 2015 au Poste à Galène à Marseille.

 

Quels thèmes abordez-vous dans vos chansons ?

Notre nom de groupe on en parlait tout à l’heure, explique aussi de quoi on parle dans nos chansons. C’est Chloé qui écrit les textes, assez autobiographiques, et elle ne sait que parler de choses sombres, de l’amour qui fait mal, de la mort, de la solitude, du froid, du manque, de la perte, de la frustration, de la déception, ce genre de choses. On garde le thème de l’obscurité, car tout ça se passe souvent dans la nuit, mais ça signifie aussi le côté sombre que l’on a en soit, nos démons.

 

Quel est votre parcours autour de la musique, comment êtes-vous arrivés à créer ce style de son ?

Au niveau du parcours c’est très classique, conservatoire en musiques actuelles pour Chloé et école de musique en guitare et basse pour Hugo.

Ça nous fait plaisir d’avoir le retour que les gens sentent un style de son, on n’a pas vraiment cherché ça. Après pour la partie électronique on utilise beaucoup l’ordinateur qui est pour nous un instrument génial. Hugo collectionne beaucoup les samples et les instruments virtuels et du coup on mélange tout ça. On se définit comme un groupe de musique électronique donc ça nous enlève beaucoup de barrière au niveau de la composition, du son et du live. Je pense que c’est ça qui donne un style de son reconnaissable.

 

Sur quoi travaillez-vous en ce moment, quels sont vos envies ?

On travaille sur un premier EP et bien sûr sur notre live pour le faire évoluer vers quelque chose de plus vivant et de plus puissant.

<<

>>