Le petit mag de l'Arbre / n°13

OPTI-MYSTIQUE RECORDS

DERRIÈRE CE LABEL SE CACHE CHARLES,
UN DES MEMBRES DE MONOPHONIC INTERZONE. MUSICIEN AVERTI, IL SE TOURNE À PRÉSENT VERS  LA PROD, IL AURA BIEN SÛR CARTE BLANCHE  DERRIÈRE LES PLATINES DE L'ARBRE...

©photo : DR

Pour cette prochaine date tu viendra faire le disque jockey mais on t’a déjà vu avec Monophonic interzone à la Seguinière, ce lieu, ça t’inspire quoi ?

Une carte postale, les vacances, le sud. C'est assez dur de mettre des mots dessus. C'est un cadre magique, tout ce dont on peut rêver quand on veut passer une soirée loin du béton. Sans oublier la cuisine, de loin le meilleur catering qu'on ait eu avec Monophonic...

 

Dans un mail tu m’as parlé de nu-disco scandinave, de Bass music sud-londonienne mais aussi d'electronica d'europe de l'est, tu peux nous en dire plus, et si tu connais des podcasts ou des liens intéressants n’hésite pas !

Il y a depuis quelques années une vraie bonne scène nu-disco au nord de l'Europe avec bien sûr en tête Todd Terje ou Lindstrom mais également avec des labels comme Sex Tags Mania. En ce qui concerne la bass music sud londonienne, je risque d'en passer, si l'ambiance est propice, quelques productions de labels tel que Hemlock Recordings ou Hessle Audio, qui ont tout deux abrité James Blake à ses début mais qui ont également fait évolué la dubstep originelle. En ce qui concerne l'electronica il y a une petite liste pour les plus curieux sur le site de mon label

(http://opti-mystique.com/link.php).

Pour ce qui est des podcasts je n'en écoute pas, mais j'ai une émission, Catacombes, tout les dimanche de minuit à 1h sur la web radio de l'Oreille qui gratte. Il n'y a pas de podcast pour l'instant mais j'aime assez l'idée que bien que ce soit sur internet, il faille l'écouter en direct.

 

Tu produit également tes propres morceaux, quelles sont tes sources d’inspirations ?

Je suis aussi sensible à la pop glam d'of Montreal qu'aux sons rugueux de Primal Scream période Evil Heat. Pour ce qui est du post-punk, le catalogue de Factory Records ne m'a jamais déçu. En matière de musique électronique mes producteurs favoris restent Lorn, Jackson & His Computerband, Venetian Snares et Mondkopf. Bien sûr je suis friand des labels cités plus hauts.

 

Quelles ont été les évènements marquant de l’année 2014 pour toi ?

Forcément, le dernier concert de Monophonic Interzone. C'est une page de 3 ans qui se tourne, ce qui m'a permis de créer mon label et sortir mon premier album solo. Sinon, dans un autre registre, la montée de Nouvelle Donne (http://www.nouvelledonne.fr/), un tout jeune parti politique plein d'espoir qui, 6 mois seulement après sa création a réussi à faire 3% aux Européennes. C'est à mes yeux le seul parti penchant plutôt à gauche qui propose des solutions concrète et qui mériterais d'arriver au pouvoir.

 

Tu veux quoi en 2015 ?

Que tout les projets que j'ai entamé en secret en 2014 puissent éclater au grand jour. Sans trop en dire, de nouveaux projets live devrais se concrétiser sur scène assez vite, et bien sûr, plusieurs Ep sur opti-mystique Records et ailleurs...

<<

>>