<<

>>

Brice Fortunato

CEUX QUI ONT RÉSERVÉ LEUR TABLE LE 31 OCTOBRE VONT ÊTRE ÊTRE GÂTÉ ! ON A INVITÉ UN JEUNE CHEF CUISINIER TALENTUEUX QUI, COMME NOUS, AIME LES BEAUX PRODUITS ET LE BON VIN !

(POUR RÉSERVER : 06 14 25 25 45...)

Salut Brice, comment as-tu entendu parlé de l’Arbre à Casseroles ?

J’ai entendu parler pour la première fois de l’arbre à casseroles par ma copine, qui était déjà familiarisée avec l’asso et m’avait peint un joli tableau des soirées. Par la suite, j’ai été invité à un mariage à la Séguinière, au cours duquel j’ai eu l’occasion de faire connaissance avec l’association et ses membres.

 

Comment as-tu débuté en cuisine ?

Je me suis lancé dans la cuisine il y a une dizaine d’années, suite à ma rencontre avec Alexis Frasca, qui était alors le chef du « Club de la mer » à Villefranche, il est à présent chef du restaurant « l’Agua », à Nice. Alexis a instillé en moi l’amour de la cuisine, la vraie, celle qui se base sur des bons produits. On a travaillé ensemble  pendant quatre ans, avec des pêcheurs de la rade de Villefranche et de Nice, faisant chaque matin notre marché directement dans les filets (d’où le plaisir que j’ai à travailler le poisson, qui est depuis  devenu ma spécialité).

Tu as travaillé à la Part des Anges, réputé pour ces vins naturels et ses produits frais, est-ce que ça a influencé ta façon de faire ?

Les années passées en cuisine sur le port de Villefranche ont forgé ma façon de faire, cuisiner les poissons restera toujours pour moi une histoire de cœur. J’ai quitté, non sans avoir le cœur lourd, l’univers de la cuisine de la mer pour rejoindre le monde du vin nature et de la cuisine «bistrot», peu après avoir rencontré Olivier Labarde, propriétaire de la cave à vins natures « La part des anges », à Nice. Celui-ci s’apprêtait à ouvrir un bistrot associé, «La mise au verre» et m’a proposé de rejoindre son équipe de passionnés en y devenant chef.  Il m’a rapidement communiqué sa passion pour le vin naturel, passion qui est venue s’ajouter à celle des beaux produits qui m’animait déjà.  Mon immersion dans le monde du vin nature, m’a permis de perfectionner mes connaissances en sommellerie et en accords. J’apprécie tout autant de créer un plat pour un canon particulier, que de trouver la bouteille qui viendra sublimer un beau produit.

 

Quels sont tes projets, ou pourra-t-on te retrouver ?

J’ai quitté la Mise au verre il y a peu pour pouvoir me consacrer quelque temps à ma vie de famille (je suis nouvellement papa!), et me lancer dans un nouveau projet, encore un peu flou à l’heure actuelle, au sein duquel vins et produits seront, bien entendu, mis à l’honneur.

INTERVIEW DU CHEF / LE PETIT MAG DE L'ARBRE N°15